Lagos, capitale du futur ?

Manuwa Street

Principale ville du Nigéria, Lagos, monstre de plus de vingt millions d’habitants, semble concentrer à elle seule les contradictions du modèle économique dominant. Il y a plus de trente ans, Mike Davis anticipait, à travers Los Angeles, des tendances préoccupantes (dérive sécuritaire, privatisation de l’espace public) appelées à devenir la norme mondiale. C’est Lagos, aujourd’hui, qui offre un aperçu du quotidien à venir de nombreux territoires.

Lire la suite

La mondialisation dans un flacon

Mondialisation, vaccin Covid-19
(c) N. Stojkovic

Pour espérer sortir enfin de la pandémie de Covid-19, c’est parti pour la vaccination de masse en Europe et en Amérique du Nord. L’occasion de suivre la chaîne de production du vaccin produit par Moderna, de la Suisse au Massachusetts en passant par l’Allemagne et l’Espagne. Une organisation spatiale complexe, représentative du mode de production post-fordiste.

Lire la suite

Blocage du canal de Suez. La faute à Ricardo ?

Porte-conteneurs

Tels les flux sanguins dans nos organismes, les grandes voies maritimes, routières et aériennes constituent la matrice indispensable aux besoins de nos territoires. Et comme pour nos corps, toute perturbation, même localisée, peut conduire à une déstabilisation du fonctionnement global de nos sociétés. Et si le blocage du canal de Suez n’était qu’un coup de semonce ?

Lire la suite

Puces et vaccins géopolitiques

On était habitués aux bombes, au pétrole et aux PNB dans l’étude des rapports de force entre les nations. Aujourd’hui, dans le grand moulinet de la géopolitique, s’introduisent deux intrus : les puces et les vaccins. Big Pharma bataillait depuis des années, certes, mais la bataille d’aujourd’hui est perdue pour l’Europe et la France.

Lire la suite

Nos imaginaires échouent sur le climat

Le grand dérangementPour Amitav Ghosh, il nous manque un imaginaire qui réfute nos récits et nos mythes modernes. La littérature doit s’émanciper de cette Nature immuable qui fait figure de décor. Et nous devons réécrire l’histoire de la modernité, des États-nations dont la structure impériale explique la débauche énergétique à l’origine du réchauffement climatique.

Lire la suite