Comment nous vivons dans des mondes toxiques

Monde commun, Mondes toxiquesL’excellente revue Monde commun enquête sur nos environnements toxiques. Avec un regard d’anthropologues engagés et citoyens qui écoutent le monde et explorent de nouveaux modes de dialogue, d’écriture et d’interprétation. Ni militante, ni experte, l’anthropologie publique naît dans la société et y revient. Pour le plus grand bonheur des géographes.

Lire la suite

Tom Wolfe: un géographe qui s’ignore?

Tom WolfeJournaliste devenu romancier et décédé en 2018 à 88 ans, Tom Wolfe avait le chic pour décrire la diversité sociale et territoriale des États-Unis. Un travail aux frontières de la géographie et de la sociologie, indispensable pour comprendre ce qui est encore la première puissance mondiale.

Lire la suite

Géo topo à l’encaustique

Le cul rose d'AwaEst-il bien vrai qu’un médecin voit en tout être humain un « patient » ? Qu’un astronome a la tête dans les étoiles ? Si oui, à quoi pensent les géographes ? Obsédés par ce qui fait l’espace ? Jusqu’à s’amuser du pittoresque des noms de lieux, du cocasse des situations, des trouvailles géolittéraires de Jacques Drillon… Petite promenade de santé pour un hiver joyeux.

Lire la suite

Quand les femmes découvraient le monde

Le Roman des voyageuses françaisesLes explorateurs du monde ont rarement été des exploratrices. Et le récit de voyage a longtemps été le fait d’aventuriers, de chercheurs, d’amateurs de pittoresque. Comment les femmes ont-elles décrit leur propre expérience du monde ? Un point de vue d’histoire et de géographie culturelles d’une Europe qui brouille à partir du 19e siècle les hiérarchies et les frontières.

Lire la suite

Nos imaginaires échouent sur le climat

Le grand dérangementPour Amitav Ghosh, il nous manque un imaginaire qui réfute nos récits et nos mythes modernes. La littérature doit s’émanciper de cette Nature immuable qui fait figure de décor. Et nous devons réécrire l’histoire de la modernité, des États-nations dont la structure impériale explique la débauche énergétique à l’origine du réchauffement climatique.

Lire la suite

Wax, un tissu sans frontières

Entre ses origines anglo-hollandaises, son appropriation par de nombreux pays d’Afrique subsaharienne et les investissements actuels des industriels chinois, le wax, dit « tissu africain » raconte la mondialisation, l’impérialisme, mais aussi les liens complexes entre consommation et identité.

Lire la suite