«Sans l’astronomie, l’homme ignore la place qu’il occupe» (Aristote)

Nous faisons toujours la géographie du monde le jour. Mais la nuit ? fut le premier à se demander le géographe-poète Luc Bureau. Pour un autre Luc (racine du mot « lux », lumière), Gwiazdzinski, la nuit est la « dernière frontière de la ville ». Pan sur le bec, semble lui lancer Samuel Challéat qui veut « sauver la nuit ».

Lire la suite

Comment les villes mutent avec le numérique

Atlas des mondes urbainsLes études urbaines se renouvellent. Des cartes étonnantes, en provenance de l’atelier de cartographie de Sciences po, évoquent les sujets brûlants du moment sur les inégalités. Un nouvel ordre urbain local qui prospère face à la mondialisation métropolitaine émerge dans un atlas à nul autre pareil.

Lire la suite

Gated Communities, le paradis entre quatre murs

Sécurité, entre-soi, rêve de vacances perpétuelles. À l’heure où un supposé «sécessionnisme» envahit le débat public, quoi de mieux que d’évoquer les «gated communities», principal avatar des stratégies d’auto-enfermement gagnant le monde? Lire la suite

Jamais sans mon SUV

Longtemps habitué aux autoroutes urbaines nord-américaines, le SUV (Sport utility vehicle) commence à investir le paysage des villes européennes. Un succès en contradiction avec les préoccupations écologiques du moment et avec un usage rationnel des espaces urbains.

Lire la suite

Locarno 2017: L’expulsion, sport olympique (Favela Olímpica)

Favela OlímpicaEn 2014, en vue des JO de 2016, la mairie de Rio veut évacuer la favela de Vila Autódromo pour construire son parc olympique. Samuel Chalard est allé filmer deux ans de combat acharné de quelques centaines de familles. Il raconte leur courage, et rappelle que l’urbanisme, ça sert, d’abord, à faire la guerre aux pauvres.

Lire la suite

Paterson, ville poème (Paterson, J. Jarmush)

PatersonOn avait laissé Jim Jarmusch, dans Only Lovers Left Alive, avec deux vampires-dandies-rockers errant la nuit dans les ruines industrielles de Detroit. Deux vieux artistes désabusés, essayant de survivre dans un monde leur échappant. Autre face de la même pièce – et sans doute de la personnalité du cinéaste –, Paterson décortique le quotidien d’un chauffeur de bus. Le bien nommé Paterson, incarné par le non moins bien nommé Adam Driver, parcourt la petite ville de Paterson, dans le New Jersey, autre ancien bastion de l’Industrial Belt. Quel rapport avec les musiciens noctambules ? Paterson, lui aussi en décalage avec le monde qui l’entoure, s’échappe en écrivant des poèmes. À travers ce personnage faussement banal, Jarmusch traque la poésie dans les moindres recoins de l’existence et, comme dans le reste de son cinéma, extrait la beauté du quotidien.

Lire la suite