Les motards, ces hordes barbares (géographie du bruit)

Il faut lire Paul Ardenne qui déclare sa flamme à sa moto : « Ma moto est mon corps, je suis le sien, nous nous comprenons. Nous endurons ensemble et devenons solidaires, amis, amants. » On peut se demander ce qu’il endure et s’il sait ce qu’il fait endurer aux autres par le bruit. Petite enquête sur nos espaces sonores déchirés par les motards.

Lire la suite