Le bâtiment, secteur planqué du changement climatique

Toits d’immeubles peints en blanc par des bénévoles dans le cadre de l’initiative NYC CoolRoofs, Le Bronx, New York (États-Unis).

Peu « sexy » pour l’opinion publique, le secteur du bâtiment est discret dans le discours écologique mais il est pourtant, avec ses matériaux, ses chantiers et toutes les passoires thermiques qu’il a laissées en héritage, responsable du quart des émissions de gaz à effet de serre. En face, l’aviation ne représente qu’une paille avec 2%.

Lire la suite

Comment nous vivons dans des mondes toxiques

Monde commun, Mondes toxiquesL’excellente revue Monde commun enquête sur nos environnements toxiques. Avec un regard d’anthropologues engagés et citoyens qui écoutent le monde et explorent de nouveaux modes de dialogue, d’écriture et d’interprétation. Ni militante, ni experte, l’anthropologie publique naît dans la société et y revient. Pour le plus grand bonheur des géographes.

Lire la suite

Nos imaginaires échouent sur le climat

Le grand dérangementPour Amitav Ghosh, il nous manque un imaginaire qui réfute nos récits et nos mythes modernes. La littérature doit s’émanciper de cette Nature immuable qui fait figure de décor. Et nous devons réécrire l’histoire de la modernité, des États-nations dont la structure impériale explique la débauche énergétique à l’origine du réchauffement climatique.

Lire la suite

Penser notre extinction

Les origines du monde (Orsay)Le musée d’Orsay affiche une exposition invisible pour cause de Covid, « Les origines du monde. L’invention de la nature au XIXe siècle ». Comment la crise actuelle déroge au temps cyclique et nous plonge dans le temps de la nature ? Si nous sommes entrés dans l’anthropocène, comment transposer les leçons de la géologie à la biologie ? Et penser un cataclysme lent ?

Lire la suite

«Sans l’astronomie, l’homme ignore la place qu’il occupe» (Aristote)

Nous faisons toujours la géographie du monde le jour. Mais la nuit ? fut le premier à se demander le géographe-poète Luc Bureau. Pour un autre Luc (racine du mot « lux », lumière), Gwiazdzinski, la nuit est la « dernière frontière de la ville ». Pan sur le bec, semble lui lancer Samuel Challéat qui veut « sauver la nuit ».

Lire la suite

Regard spatial sur la collapsologie

Apparu il y a quelques années, le terme collapsologie s’est imposé dans l’opinion publique et dans les champs médiatique et académique en ces temps d’incertitudes. L’occasion de se pencher sur ce terme et sur sa pertinence, en particulier du point de vue de la discipline qui nous est chère, la géographie. Lire la suite

Le coronavirus : aux limites de l’économie capitaliste

La Chauve-souris et le capitalÉcrit au printemps dernier, La Chauve-souris et le capital (La Fabrique) propose une réflexion à chaud sur la pandémie de Covid-19 et sa gestion par les gouvernements occidentaux. Andreas Malm y examine les causes profondes de la résurgence de maladies infectieuses et la responsabilité de notre modèle économique.

Lire la suite