«Sans l’astronomie, l’homme ignore la place qu’il occupe» (Aristote)

Nous faisons toujours la géographie du monde le jour. Mais la nuit ? fut le premier à se demander le géographe-poète Luc Bureau. Pour un autre Luc (racine du mot « lux », lumière), Gwiazdzinski, la nuit est la « dernière frontière de la ville ». Pan sur le bec, semble lui lancer Samuel Challéat qui veut « sauver la nuit ».

Lire la suite

Regard spatial sur la collapsologie

Apparu il y a quelques années, le terme collapsologie s’est imposé dans l’opinion publique et dans les champs médiatique et académique en ces temps d’incertitudes. L’occasion de se pencher sur ce terme et sur sa pertinence, en particulier du point de vue de la discipline qui nous est chère, la géographie. Lire la suite

Ferme des mille vaches: le crash

Un cri de rage ou un soupir de soulagement ? La Ferme des 1000 vaches à Drucat (Somme) jette l’éponge au 1er janvier 2021. Les arguments donnés par le gérant de cette ferme-usine : aucune aide de la filière laitière, tracasseries administratives… Ce modèle d’élevage fondé sur la finance était-il condamné ? Dans un contexte de surconsommation de protéines, on peut s’interroger.

Lire la suite

Le coronavirus : aux limites de l’économie capitaliste

La Chauve-souris et le capitalÉcrit au printemps dernier, La Chauve-souris et le capital (La Fabrique) propose une réflexion à chaud sur la pandémie de Covid-19 et sa gestion par les gouvernements occidentaux. Andreas Malm y examine les causes profondes de la résurgence de maladies infectieuses et la responsabilité de notre modèle économique.

Lire la suite

Les riches mangent dans la main des pauvres

Cinq usines, bientôt huit, qui vont affamer les Sénégalais privés de leurs ressources halieutiques. Le combat d’une association suivie par CCFD-Terre solidaire pour tenter de freiner la surpêche côtière à l’origine, notamment, du drame des migrations récentes vers les Canaries.

Lire la suite

Le Doubs traînera-t-il l’État et les politiques au tribunal?

Être la rivièreEn 2017, le Parlement néozélandais reconnaît le Whanganui, un fleuve local, comme personne vivante et indivisible. Il devient un acteur du droit et il entre dans les relations humaines. Est-il possible d’imaginer que le Doubs pollué notamment par l’agriculture puisse demander des comptes? Éléments de réponse avec Être la rivière, de Sacha Bourgeois-Gironde. Lire la suite